Comment le genre a-t-il informé les sociétés esclavagistes en voie de formation puis leur reproduction ? Pour répondre à cette question, j’ai analysé aussi bien les routes de la traite et les origines géographiques des engagés et des colons français, que la division sexuelle du travail, les politiques démographiques et les résistances des esclaves. J’ai confronté les récits de voyages, les manuels pour planteurs, la correspondance administrative et 10 000 descriptions d’esclaves issues des minutes notariales.

    Pourquoi la politique familiale ultramarine diffère-t-elle de celle de la métropole ? Comment a-t-elle évolué ? J’ai dépouillé les débats parlementaires, les textes de lois, les rapports de commissions locaux et métropolitains, des journaux, pour comprendre cette différence, qui n’est jamais mentionnée dans les manuels de politique sociale.


  • La politique familiale en Guadeloupe. Financement CNAF.

    Des entretiens avec une centaine d’agents de la Caisse d’allocations familiales de la Guadeloupe et de la DDAS et une centaine de chefs de famille monoparentale, hommes et femmes, ainsi que le dépouillement de dossiers d’allocataires ont permis de comprendre la mise en œuvre et l’impact de la politique familiale.


  • La politique de planification familiale au Yucatan, Mexique. Financement ORSTOM, Accord de coopération avec le Colegio de Mexico.

    La politique mexicaine de réduction de la fécondité respecte-t-elle les individus, notamment les femmes mayas ? Une enquête par entretiens, questionnaires et observations manifeste que s’il y a peu de cas d’abus flagrants, une pression insidieuse existe bien.


  • Les familles monoparentales à Reims. Financement DDAS et ville de Reims.

    Une enquête par questionnaire et par entretiens a permis de préciser les conditions de vie des familles monoparentales dans un quartier défavorisé de Reims et les problèmes spécifiques que celles-ci peuvent rencontrer.


  • Politiques de planification familiale dans le monde, droits reproductifs et régimes de procréation. Financement IRD.

    Dans un premier temps, j’ai analysé l’évolution de ces politiques grâce à l’étude de textes internationaux et de monographies, puis j’ai évalué la réalité des transformations grâce à l’exploitation d’enquêtes internationales sur la démographie et la santé ainsi qu’à la constitution d’une base de données sur les droits du mariage, essentielle pour préciser le droit à l’auto-détermination féminine.


  • La politique de santé de la reproduction au Yucatan, Mexique. Financement IRD. Accord de coopération avec le Centre d’études démographiques et urbaines du Colegio de Mexico et le Centre de recherches régionales de l’Université du Yucatan.

    Le Mexique a signé le programme d’action du Caire et s’est engagé à mettre en œuvre une politique qui prenne en compte l’ensemble de la santé de la reproduction mais il a aussi remis en cause le modèle hérité de la révolution mexicaine et libéralisé ses institutions. Quels ont été les effets, qui peuvent être contradictoires, de ces changements ? Une enquête menée par questionnaire auprès de 1500 hommes et femmes et par entretiens auprès de 400 personnels de santé montre q’il y a une réelle prise en compte des objectifs du Caire mais vues surtout d’un point de vue préventif. Les stérilisations forcées ont diminué.